Un événement fédéral

Rédigé par Sylvie - -

Restez informés !

Pour tout suivre de l'actualité du Tour rendez-vous sur les pages Facebook de la Fédération :

 

En espérant vous retrouver nombreux sur les étapes.

Patricia Morel, Présidente de la FFEPGV.


Un événement fédéral porté par nos Coreg

Du 14 mars au 29 novembre 2020, ateliers, conférences, et bien d'autres initiations seront organisés par nos comités.
Tout au long de l’année, ce sont 30 étapes qui vous seront proposées partout en France !  Une occasion de partager avec vous des moments sportifs plein de convivialité.

 

DÉCOUVRIR LES ÉTAPES DU TOUR
 


Un événement fédérateur

Les 11, 12 et 13 décembre 2020, marqueront le final du Vitafédé Tour à Antibes. Venez en profitez nous vous réservons :

  • un village créé pour l'occasion
  • des animations et des conférences à thèmes
  • une marche solidaire dont les fonds iront au programme Gym Après Cancer

 

Un événement éco-responsable...

Le Vitafédé Tour sera placé sous le signe de l’éco-responsabilité et de la solidarité. Chaque comité organisateur est invité à respecter la Charte des « 15 engagements responsables des organisateurs d’événements » signée par la FFEPGV en novembre 2019. 

 

Il pourra être soutenu une cause solidaire au choix et notamment notre Programme Gym'Après Cancer.


Classé dans : - Mots clés : aucun

10 vérités sur l'activité physique

Rédigé par Sylvie - -

10 vérités sur l’activité physique

Le saviez-vous ? Elle réduit le risque de maladies, aide à garder un corps sain, est bénéfique…

1. L’activité physique réduit le risque de maladies

L’activité physique réduit le risque de cardiopathie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral (AVC), de diabète, d’hypertension, de différents types de cancer, dont le cancer du sein et du côlon, et le risque de dépression. L’activité physique est également cruciale pour l’équilibre énergétique et contribue à la régulation du poids.

2. Une activité physique régulière aide à garder un corps sain

Les personnes physiquement actives :
·  Améliorent leur musculature et leurs capacités cardiorespiratoires,
·  Améliorent leur santé osseuse et leurs capacités fonctionnelles,
·  Sont moins sujettes aux cardiopathies coronariennes, à l’hypertension artérielle, à l’AVC, au diabète, au
   cancer (y compris le cancer du sein et du côlon) et à la dépression,
·  Risquent moins de tomber et de se fracturer la hanche ou les vertèbres,
·  Risquent moins de prendre du poids.

3. L’activité physique se différencie du sport

Par activité physique, on entend tout mouvement corporel produit par l’action des muscles squelettiques qui entraîne une dépense d’énergie. Il s’agit du sport, de l’exercice et d’autres activités telles que le jeu, la marche, l’accomplissement de tâches ménagères, le jardinage ou la danse.
Toute activité physique, que ce soit pour le travail, pour se déplacer (à pied ou à bicyclette) ou pour les loisirs, a des effets bénéfiques sur la santé.

4. Une activité physique d’intensité modérée à soutenue est bénéfique

L’intensité désigne le rythme auquel l’activité est pratiquée. C’est le degré d’effort physique déployé par une personne pour pratiquer une activité. L’intensité de différentes formes d’activité physique varie selon les personnes. Néanmoins, la marche rapide, la danse ou les tâches ménagères correspondent généralement à une activité physique d’intensité modérée. Parmi les exemples d’activité physique d’intensité soutenue, citons la course, le vélo à un rythme rapide, la nage rapide ou le port de lourdes charges.

5. 60 minutes d’activité par jour pour les jeunes de 5 à 17 ans

Les jeunes âgés de 5 à 17 ans doivent pratiquer une activité physique d’intensité modérée à soutenue pendant au moins 60 minutes chaque jour. La pratique d’une activité physique pendant plus de 60 minutes par jour sera encore plus bénéfique pour leur santé.

6. 2h30 d’activité par semaine pour les adultes de 18 à 64 ans

Les adultes âgés de 18 à 64 ans doivent pratiquer une activité physique d’intensité modérée pendant au moins 2 heures 30 chaque semaine ou une activité physique d’intensité soutenue pendant au moins 1 heure 15, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue. Pour avoir des effets positifs sur la santé cardiorespiratoire, toute activité physique doit être pratiquée pendant des laps de temps d’au moins 10 minutes.

7. Adultes de 65 ans et plus

Les principales recommandations sont les mêmes pour les adultes et les personnes âgées.
Les personnes âgées dont la mobilité est réduite doivent pratiquer une activité physique au moins 3 jours par semaine pour avoir un meilleur équilibre et prévenir les chutes. Lorsque leur état de santé les empêche d’avoir une activité physique dans la mesure recommandée, les personnes âgées doivent être physiquement aussi actives que leurs capacités et leur état le permettent.

8. Tous les adultes en bonne santé doivent être actifs physiquement

Sauf contre-indication médicale, les recommandations de l’OMS s’appliquent à toutes et tous. Ces recommandations s’appliquent aussi aux personnes atteintes de maladies non transmissibles chroniques, sans lien avec la mobilité comme l’hypertension ou le diabète. 

9. Mieux vaut un peu que pas du tout

Les personnes sédentaires devraient commencer par pratiquer une activité physique pendant un laps de temps réduit tous les jours, puis en augmenter progressivement la durée, la fréquence et l’intensité.
Les adultes sédentaires, les personnes âgées et celles qui sont limitées par une affection retireront des bienfaits supplémentaires d’une plus grande activité physique.
Les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher et les personnes souffrant d’une affection cardiaque peuvent devoir prendre des précautions supplémentaires et obtenir l’avis d’un médecin avant de pratiquer le degré d’activité physique recommandé.

10. Un environnement et un contexte social favorables aident à être plus actif physiquement

Les politiques en matière d’urbanisme et d’environnement peuvent énormément contribuer à rendre la population plus active physiquement. Ces politiques doivent notamment garantir que :
· La marche, le vélo et les autres formes de déplacement actif sont accessibles et praticables en toute sécurité,
· Les politiques applicables à l’environnement professionnel et au lieu de travail encouragent l’activité physique,
· Les écoles disposent d’espaces et d’installations sécurisées permettant aux élèves d’avoir une activité physique pendant leur temps libre,
· Les installations sportives et de loisir offrent des possibilités d’être actif physiquement.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Le mal de dos

Rédigé par Sylvie - -

Lombalgie... Le bon traitement, c'est le mouvement !

Aussi douloureuse soit-elle, la lombalgie n’est pas grave et le meilleur moyen de la soigner, c’est de bouger !

Le mal de dos est un mal fréquent : 93% des personnes interrogées, par BVA pour l’Assurance Maladie, déclarent avoir déjà eu des problèmes de dos principalement localisés, pour 81% d’entre elles, au niveau des lombaires. La lombalgie touche tous les groupes d’âge avec une plus grande prévalence chez les 40-60 ans.

Deux idées reçues
Ce mal de dos est aussi associé à certaines croyances… La première : 1 personne sur 4 (24%) considère la lombalgie comme étant un problème grave. Cette perception de la gravité est fortement corrélée à l’intensité de la douleur ressentie.

Deuxième croyance : le repos reste fortement ancré dans l’opinion, avec près de 7 personnes sur 10 (68%) considérant qu’il est le meilleur remède contre la lombalgie. Pour certains, la lombalgie peut même empêcher l’activité physique : ainsi, 35% des Français affirment qu’« en cas de lombalgie, on ne peut pas faire d’activité physique ». Une personne sur 4 pense également qu’on ne peut pas travailler.

Le cercle vicieux de la lombalgie
« Lorsque le patient lombalgique souffre, cette souffrance peut générer une peur, reconnaît le Dr Violaine Foltz, médecin rhumatologue à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Associée à des croyances très répandues et à ce qu’il peut entendre ou lire, il ne bouge plus. Le problème c’est que la douleur s’installe d’autant plus qu’il n’est plus mobile. »

Bouger, rester actif…
Maintenir une activité, même modeste, est la meilleure voie vers la guérison. En effet, la douleur n’est pas synonyme de gravité et le repos retarde la guérison. Une lombalgie, c’est souvent très douloureux mais ce n’est pas grave. En général, ces douleurs disparaissent spontanément au bout de quelques jours : 90% des lombalgies guérissent spontanément en moins de 4 à 6 semaines.

Par ailleurs, le repos n’est pas une solution thérapeutique : seul le mouvement entretient la tonicité musculaire, la force ligamentaire et permet de lutter contre la lombalgie et sa chronicisation. Vous l’aurez compris : le bon traitement, c’est le mouvement !

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

ACTIVITE PHYSIQUE CONTRE LA DEPRESSION

Rédigé par Sylvie - -
Avec cette grisaille et cette période d'après fêtes, hommes et femmes âgés de 50 ans et plus, souffrent de dépression modérée.

D'après les études, les personnes qui pratique une activité physique présentent les risques les plus faibles de réapparition de la dépression.

D'autres études ont analysé l'effet de l'activité physique sur la dépression à long terme.

Dans l'étude " les effets de l'exercice de la gymnastique en groupe sur les résultats psychologiques à long terme"


Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Le bicarbonate de soude

Rédigé par Sylvie - -

Le bicarbonate de soude, un choix sécurisant !


Le bicarbonate est un produit multi-usage, très économique. Véritable allié pour la prévention des risques à domicile, son efficacité permet de l’utiliser pour le ménage, l’entretien du linge et de la vaisselle. Mais comment l’utiliser ? Quels sont ses avantages ?

L’utilisation de produits ménagers de façon prolongée peut provoquer des irritations, des brûlures et des intoxications.

Le bicarbonate de soude (hydrogénocarbonate de sodium) contribue à réduire les risques liés à l’utilisation des produits ménagers car il est peu dangereux, non inflammable, biodégradable et ne provoque pas d’allergie. Nous vous invitons à l’utiliser et à sensibiliser les employeurs particuliers pour le mettre à votre disposition.

Le bicarbonate de soude (hydrogénocarbonate de sodium) est une poudre granuleuse fine, naturelle, blanche. Il en existe plusieurs types. Pour les tâches ménagères, c’est le bicarbonate de soude technique qui doit être utilisé, avec quelques usages concrets :

  • Nettoyer les surfaces (évier, plaques de cuisson, réfrigérateur, fours, douche, baignoire, robinetterie …),
  • Nettoyer les vitres (2 cuillères à soupe dans un litre d’eau),
  • Neutraliser le calcaire qui entrave l’efficacité des produits de lavage du linge et de la vaisselle (Ajouter une cuillère à soupe de bicarbonate et diviser par 2 la dose de lessive en poudre ou la tablette),
  • Eliminer les odeurs de transpiration, de tabac, du panier à linge sale, des chaussures,
  • Prélaver les vêtements (sur les taches de graisse et de sang).

Attention, comme pour tous produits ménagers, même si le bicarbonate de soude est peu dangereux, il est conseillé de porter des gants lors de sa manipulation.

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles